Selon Rudhyar

L’Astrologie

Système solaire

Les sages et philosophes des siècles passés ont établi un certain nombre de types humains, d’après leurs réactions les plus caractéristiques.

Aujourd’hui psychologues, biologistes, anthropologues et médecins offrent des descriptions très détaillées des nouveaux types révélateurs de la mentalité moderne.

Bien sûr, les classifications ont gagné en précision et en subtilité analytique mais cela ne suffit pas à détrôner l’ancienne classification en douze types humains zodiacaux, profondément enracinée dans la compréhension de la nature  et du rythme du cosmos :

  • 12 signes astrologiques : 12 qualités fondamentales, 12 vertus et modes de réponse aux événements de la vie courante, 12 polarités et aptitudes particulières.

Nous ignorons quand, précisément, est apparu le concept d’un cosmos en 12 parties. Pythagore et Platon, qui le tenaient sans doute des Égyptiens ou des Chaldéens (voire des civilisations plus anciennes) en faisaient une description géométrique et abstraite.

Il semble logique de supposer que les hommes de l’époque vitaliste, absorbés par les problèmes liés aux cultures et aux récoltes, aient cherché à pénétrer les secrets des forces de la nature.

C’est donc en fondant leurs calculs sur l’année solaire et le cycle des  phases lunaires qu’ils établirent un calendrier agraire.

Après avoir eu le sentiment d’avoir compris le schéma rythmique du temps et des saisons ils s’efforcèrent d’appliquer à la nature humaine leur connaissance des rythmes saisonniers… L’univers étant un tout organique, animé et ordonné, l’humanité est inséparable de cet ensemble.

  • Le Soleil : pôle émissif, symbole du pouvoir créateur de l’esprit,
  • La Lune : face changeante et réceptive, en lien avec les cycles biologiques et émotionnels.

12 fois l’an, la Lune s’évanouit comme absorbée dans le côté radieux du soleil.
12 nouvelles lunes, temps de fécondation spirituelle, moments où la nature réceptive s’imprègne de l’esprit… 12 actes de fécondation, 12 besoins fondamentaux, en attente d’être comblés.

La progéniture de ses actes créateurs est constituée, non seulement  par la vie sur Terre, mais aussi par le flux et le reflux des émotions, impulsions et réalisations intérieures qui agitent la nature intime des êtres humains.

L’individu devient conscient de la réalité du grand tout dont il est une infime partie.

Le zodiaque ne symbolise pas des événements individuels mais seulement des valeurs génériques ou collectives propres à toute l’humanité.

Le thème est un symbole archétypal de la personne dans sa totalité et son interprétation devient l’art de révéler le sens de ce qui lui arrive au travers des événements parfois chaotiques de son quotidien, tant sur le plan existentiel  que sur le plan psychologique ou spirituel.

Les maisons sont le lieu d’expérimentation des expériences intérieures et extérieures de l’individu, en fonction de son caractère et de ses besoins propres.

L’astrologie humaniste nous permet de progresser dans la compréhension de nos caractéristiques fondamentales et de mieux comprendre la nature humaine.

Elle nous aide à développer une vision élargie de notre existence, de notre place au sein de la société, de l’humanité et du cosmos, et à mieux comprendre le sens de notre destinée.

Elle nous donne la possibilité d’utiliser l’astrologie dans nos efforts d’individuation au sens « jungien » de ce processus.