Selon Liz Greene et Howard Sasportas

Psychologie et astrologie

Psychologie et astrologie

Au fil du temps, on a pu observer un changement progressif à la fois dans les motivations qui poussent à consulter un astrologue et dans le type de personne  faisant  appel à la connaissance astrologique.

De son côté, la communauté des astrologues a  relevé ce défi en s’attachant à formuler une astrologie différente et novatrice, établie sur la tradition mais adaptée à l’évolution et à la complexité croissante des besoins sociétaux.

L’intérêt que suscite cette sagesse humaine ancestrale tient à  plusieurs raisons fondamentales. Autrefois, les prêtres et les médecins jouaient le rôle de confidents et de dépositaires de nos mal-être, de nos peurs, de nos doutes, de nos chagrins et des symptômes de nos maux.

Aujourd’hui, la charge de travail de ces divers professionnels leur  laisse peu de temps et de place pour une écoute active des personnes anxieuses  ou déprimées, en proie à une crise affective ou une rupture relationnelle, à la recherche d’éléments fiables sur de nouvelles perspectives professionnelles ou simplement  préoccupées par leur sentiment d’apathie et leur incapacité à tirer parti de leurs talents.

Nombre de personnes peuvent avoir toutes sortes  d’incertitudes et chercher à les clarifier afin d’élargir l’étendue de leurs possibilités et trouver les solutions qui s’offrent à elles dans des moments cruciaux de leur vie.

Dans l’ensemble, le monde astrologique a intégré cette dimension psychologique à son champ d’investigation (Jungienne, entre autres).  Ainsi l’astrologie a atteint un stade où ses professionnels ont désormais une place parmi les professionnels de l’aide, du conseil et du développement personnel.

Il existe un autre fil conducteur dans la toile tissée par le mariage astrologie-psychologie : la quête de sens.

Le sens est indispensable à la vie. Lorsqu’il nous échappe, nous perdons l’envie de combattre, d’espérer, nous nous sentons désorientés. Le besoin d’avoir une raison de vivre, un but dans l’existence ou d’être utile à son prochain est un comportement  inné chez l’être humain.

Cette perte de sens est la source d’un grand nombre de difficultés émotionnelles pouvant prendre la forme de symptômes physiologiques. Replacer ces problèmes dans le contexte global de sa vie et de son évolution personnelle permet de retrouver plus facilement  sa voie.

Car finalement, ces dilemmes peuvent  conduire  à développer certaines qualités, ressources ou forces qu’on aurait laissées en sommeil si on n’avait pas rencontré ces difficultés.

Le fait d’entrevoir une « raison » intelligible à la souffrance est souvent un élément déterminant qui apporte  confiance et  détermination dans une situation douloureuse et confuse.

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. » Krishnamurti

Abonnement au site du Mahn